Logo observatoire migrateurs impcf adctg europeen

 

bandeau IMPCF ADCTG

 

SYNTHESE RESUMEE DES OBSERVATIONS AU 3 JANVIER 2017

Comme chaque année, nous réalisons une synthèse des observations à la mi saison de chasse soit au 3 janvier 2017 pour celle-ci. Nous disposons de 1024 lignes de saisie (fiches d’observations) soit 400 de moins qu’en 2016 à la même date mais celles-ci totalisent 3200 heures d’observations soit plus de la moitié du total de la saison 2015/2016.Les observations se répartissent sur 32 départements et 10 régions administratives sur les 13 que compte désormais la France. Nous avons encore des efforts de persuasion à faire auprès des trois régions absentes : Bretagne – Normandie et Pays de la Loire pour lesquelles nous ne disposons pas d’observateurs réguliers. Comme chaque année, l’effort d’observation varie d’une région à l’autre et les différences doivent être interprétées avec prudence même si l’indice d’observation est pondéré par le nombre d’heures d’observations.


Les régions qui arrivent en tête de l’effort d’observation sont : Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Occitanie ; Nouvelle Aquitaine ; Auvergne Rhône Alpes. Soulignons que le dynamisme de l’ACTG 64 et de la FDC 64 a permis d’accroître notablement l’effort d’observation cette année puisque le département des Pyrénées Atlantiques (64) totalise à cette date près de 230 heures d’observations soit environ 7% de l’effort d’observation total enregistré à cette date.


Au total sur l’ensemble de notre réseau et au 3 janvier 2017, 392 595 oiseaux ont été observés pour 3200 heures d’observations soit un indice de 123 oiseaux par heure. A titre de comparaison le nombre total d’oiseaux observés pour l’ensemble de la saison 2015/2016 (septembre à mars) était de 313 799 oiseaux pour 5813 heures d’observations soit 54 oiseaux par heure. La saison 2016/2017 s’annonce donc en moyenne et globalement meilleure que la précédente du moins pour l’instant.


Au palmarès des espèces on retrouve toujours en « pôle-position » le pigeon ramier (285 728 individus), suivi par l’étourneau sansonnet (45 620), la grive musicienne (24 333), la grive litorne (13 004), l’alouette des champs (6706), la grive mauvis (4815) et le vanneau huppé (3917). Les autres espèces se situent en dessous des 3000 individus à cette date dont le merle noir qui semble pour l’instant un peu « bouder » la France.


Un grand merci à tous les membres de l’Observatoire National qui contribuent bénévolement à l’amélioration des connaissances des oiseaux de passage. Continuons nos efforts et surtout poursuivons nos observations au moins jusqu’à la fin du mois de mars 2017 sans oublier de saisir des « observations nulles » sur nos circuits habituels et qui sont aussi utiles.


Recevez nos meilleurs vœux de santé et surtout « bon pied bon œil » en l’occurrence !


Nous vous souhaitons une excellente deuxième partie de saison cynégétique 2016/2017.


J.-C. RICCI (IMPCF) et E. CAMOIN (ANDCTG). Vergèze le 3 janvier 2017.